Page de Carreblanc75

 

Bonjour.

Il serait de bon ton, et surtout de la politesse de base, de répondre quand on vous contacte, mesdemoiselles les modèles, même si vous êtes "débordées", et même par la négative...

Sinon, pour ma part, je suis PHOTOGRAPHE AMATEUR (et non faux-tographe a-mateur, grosse NUANCE), et ce depuis plus de 40 ans, et à la retraite depuis peu. Je respecte toujours les modèles, ne demandant jamais ce que ne veut pas faire un modèle (d'où justement contacts et discussions par mail, et surtout SELECTION car je ne travaille pas avec tous stypes de modèles) , et SURTOUT, quelque soit le thème ou le sujet, avec une approche artistique (lumière, cadrage, retouches...). Je ne fais pas de la photo pour "mater" ni "pécho", JE FAIS DE LA PHOTO POUR LA PHOTO ET RIEN D'AUTRE.

Participant actif de https://casting-info-service.org/

____________________________________________

- Les séances se préparent par échanges de MAILS (les écrits restent et font preuve de contrat*) sur les thèmes et le déroulement.

- Les photos sont présentées sous forme de planches-contacts pour choix des images à retoucher. Elles ne sont diffusées sur mon site qu'après validation par le modèle.

Petit rappel législatif :

- Le modèle a les droits sur son image (respect de la vie privée), le photographe ne pouvant diffuser les images publiquement sans le consentement du modèle. Le modèle n'a toutefois pas le droit de diffuser les images sans le consentement du photographe (cf : Code de la Propriété Intellectuelle).

- Le photographe a les droits artistiques et de détention des images réalisées, il est seul détenteur des droits de diffusion. Il ne peut diffuser les images publiquement qu'àprès accord du modèle, tout comme le modèle ne peut les diffuser sans l'accord du photographe.

- Rémunération : le SEUL statut légal en France pour un modèle est celui de SALARIE ("même à titre occasionnel"), c'est à dire SOUS CONTRAT DE TRAVAIL. Toute autre forme de rémunération est ce qu'on appelle "du TRAVAIL AU NOIR" (travail dissimulé) = un délit pénal en France. Le statut d'indépendant ou free-lance n'est pas autorisé en France pour les modèles et mannequins.

(*PS : il n'y a donc pas besoin de "contrat" vu que la loi française protège photographes et modèles à la base, et que de toute façon un contrat n'est valable que dans un cadre professionnel).

Book réalisé sur BookFoto