Le fond du modèle

La création réside en partie dans la transgression d'un cadre, mais ce "cadre" reste un référent.

Beaucoup de choses restent à faire, à défaire et à refaire au sein de ce cadre ; il y a encore de la place pour qui veut innover. Il faut laisser encore - et y croire - une place au hasard,  à l'accident et à la rencontre fortuite qui peuvent bousculer notre quête de la belle oeuvre. 

Je ne crains pas que ma "vision" des choses et le traitement de mes sujets puissent sembler banals. Je m'attache simplement à souligner - voire dévoiler dans certains cas - les caractéristiques essentielles et intimes de mes sujets.

S'agissant des modèles, j'essaie d'atteindre l'être en dépassant son image. Loin d'imposer ma vision et mes désirs, je cherche à laisser d'abord s'exprimer la sensibilité de la personne qui est devant mon objectif.

Le théme du nu, par exemple, est tellement traité, vu et revu... Le recours à des mises en scène de plus en plus complexes et à des artifices divers s'invite insidieusement, nous faisant oublier au passage l'expression que peut dégager le modèle par sa simple présence, au plus profond de son regard.

Ce n'est pas le sujet qui fait la photo, ce n'est pas non plus notre seul regard ! Mais la place que nous donnons au modèle, à son être, son expression et ses ressentis les plus profonds... 

Je cherche de nouvelles expériences : débutantes, rousses, asiatiques, africaines...

Book réalisé sur BookFoto